Rate this post

Tho Ha comme son nom le laisse présumer (« Tho » signifie la terre et « Ha » la rivière ) est un petit village qui se trouve sur une presqu’ile du fleuve Cau, situé à 35 km (par route puis par la rivière) de Ha Noi. La terre y est compté et la population dense. Il n’y a pas de jardins, comme dans la plupart des villages ruraux mais une succession de petites ruelles agencées en arrêtes de poisson avec pour dorsale la rivière, qui font une de ses spécificités.

Les habitants de Tho Ha n’ont pas de rizières et ne cultivent pas la terre, ils vivent de leur artisanat.

Par le passé, les habitants étaient spécialisés dans le travail de la céramique et plus particulièrement dans la fabrication de cercueils traditionnels alors vendus partout dans le Nord du Vietnam. Le village tout entier garde la marque de cette période et les murs de certaines maisons sont aujourd’hui encore faits de débris de cercueils ou de vases en terre cuite.

Depuis la fin des années 1960, les villageois se sont réorientés dans la production de galettes de riz qui leur a définitivement apporté la prospérité mais cela c’est fait, tout de même, au prix de nombreuses heures de travail quotidiennes. Ces galettes sont à la base des plats comme les rouleaux de printemps et sont consommés à travers toute la région.

Depuis l’embarcadère de la digue du fleuve Cau, vous prendrez un bac jusqu’au village Tho Ha. A l’approche, on peut voir l’étalage des galettes et des nouilles de riz qui sont exposées pour sécher partout dans le village : sur le toit des maisons, sur le bord des ruelles et la plupart du temps sur des étals en bambou.

Proche du débarcadère, se trouve le marché du village, très animé le matin. Vous pourrez visiter la maison de Monsieur Viet – un ancien combattant de la guerre Américaine – et discuter avec le propriétaire du lieu et découvrir sa maison. Vous serez invités à prendre le thé, cérémonie coutumière et conviviale, marque de son hospitalité. Vous pourrez aussi vous essayer à la fabrication traditionnelle (à la main) des galettes de riz.

Tout au long des ruelles, la porte du village, l’arbre traditionnel « banian », la maison communale et la pagode sont autant de signes distinctifs d’un village traditionnel du Nord du Vietnam.

Les temples dédiés aux ancêtres des différentes familles se succèdent le long de la rivière ou le cimetière local jouxte les habitations même.

L’élevage « familial » du cochon est une ressource primaire pour les familles mais cela peut être également une source de profit supplémentaire pour le foyer, en complément de l’activité professionnelle principale. Il se pratique dans la cours des maisons ou dans les porcheries mitoyennes.

Très pittoresque et encore loin du tourisme de masse, le village de Tho Ha et ses habitants perpétuent un mode de vie révolue dans les villes en perpétuant leur tradition. La visite du village de Tho Ha est incluse dans le voyage de Hanoi à la baie d’Halong et plusieurs circuits au Vietnam proposés par Indochina Charm Travel.