Rate this post

La cuisine Vietnamienne est l’une des plus variée et raffinée au monde. Elle est le reflet d’une longue histoire d’échanges culturels sur le plan de la gastronomie avec la Chine, le Laos, le Cambodge et plus récemment, la France. Pleine de goût et inventive, elle est réalisée à base d’ingrédients de qualité: riz, nouille, pain, viande, poisson, fruits de mer, légumes et fruits frais.

La cuisine Vietnamienne se distingue cependant des autres cuisines Asiatique par l’usage savant des herbes aromatiques, des épices et du “nuoc mam” – la sauce de poisson. Les spécialités régionales sont nombreuses et participent à l’image gastronomique du Vietnam.

Pour les régions du Nord, les plats les plus consommés sont des soupes à base de viande (bœuf, porc, poulet) et pâtes de riz, dont la fameuse soupe « Pho ». En plus des soupes, un plat typique du nord, connu mondialement, le « nem », principalement de la viande roulée dans une galette de riz, le tout frit et croustillant.

Au Centre du Vietnam, notamment la ville de Hué, l’ancienne capitale du pays est connue pour son mélange d’épices et d’herbes fortes et aromatiques comme le poivre, le piment rouge, la citronnelle… Les plats royaux, historiquement et soigneusement préparés pour le roi, ainsi que la cuisine végétarienne, sont également des spécificités culinaires de cette région.

La gastronomie du Sud du Vietnam est un mélange de traditions culinaires des pays voisins tels que le Cambodge, et la Chine du à la proximité géographique, et aux déplacements des populations. Cette cuisine est plus « sucrée » notamment grâce a l’utilisation plus systématique du jus de noix de coco dans les plats. L’approvisionnement en fruits tropicaux venus directement de la région voisine du Delta du Mékong donne aussi à cette cuisine plus de « légèreté » et des saveurs particulières.

Du raffinement dans la gaieté !

La gastronomie joue un rôle très important dans la vie quotidienne. Pourquoi ne pas profiter de votre voyage pour apprendre quelques techniques de base et vous essayer, par exemple, à la préparation de votre propre déjeuner ou dîner ?
Là ou le tourisme classique s’arrête à la dégustation, pourquoi ne pas vous laisser entrainer et initier par un chef cuisinier réputé, qui vous conduira du marché local jusqu’à ses cuisines?

Une demi-journée de cours de cuisine Vietnamienne commence par une ballade d’une heure environ au marché, vous participez directement à l’achat des légumes, de la viande, du poisson, des épices…c’est une bon moyen pour découvrir les produits régionaux tout en étant guidé par un expert. C’est aussi l’occasion de discuter avec les locaux et pourquoi pas de vous essayer au marchandage. De retour au restaurant vous apprendrez de manière ludique le maniement des outils de cuisine spécifiques à la cuisine Vietnamienne, puis vous serez initié à la préparation d’un ou deux plats selon le temps en suivant la recette et les conseils du chef.

Le “nem” – rouleau de printemps, est une bonne entrée en matière, mais il existe aussi la salade de fleur de bananier, le poulet grillé aux feuilles de citronnier, le porc au caramel, le poisson cuit à la vapeur de bière et aux herbes…le choix ne manque pas et le déjeuner ou le dîner seront composés des plats que vous viendrez de réaliser dans la gaieté !

Indochina Charm Travel collabore avec les chefs cuisiniers des restaurants les plus réputés dans chaque ville du Vietnam tels que Madame Pham Anh Tuyet (restaurant Anh Tuyet à Hanoi), Monsieur Didier Corlou (restaurant la Verticale à Hanoi), Madame Truong Thi Cuc (du restaurant Y Thao Garden), Madame Trinh Diem Vy (du restaurant Morning Glory à Hoian), Madame Doan Cam Van (Saigon Cooking Class). Les voyages gastronomiques au Vietnam à consulter…

Nous sommes aussi attachés au travail que nous effectuons main dans la main avec des œuvres caritatives comme l’école de cuisine pour les enfants déshérites « KOTO » à Hanoi, qui assure l’accueil et la formation de jeunes apprentis venus de toute la région.